Shake the pulp!

Pas encore partis, mais dĂ©jĂ  assez loin. Notre voyage a commencĂ©. Non seulement et depuis longtemps bien sĂ»r dans nos tĂȘtes, nos rĂȘves, les guides, forums et autres blogs, mais aussi, tout rĂ©cemment et sans la moindre petite anticipation, dans une sorte d’introspection remuante, Ă  prĂ©parer notre psychĂ© autant que nos valises. C est relativement proche en fait, comme cheminement, la psychĂ© et les valises: dĂ©cider de ce qu’on prend, de ce qu’on laisse, de ce qu’on aurait bien emmenĂ©, de ce qu’on aura plaisir Ă  retrouver, de ce dont on veut se sĂ©parer. Faire la mĂȘme chose avec des « ceux » au lieu des « ce ». Puis trier le vraiment utile, le vraiment futile, dĂ©cider que le futile aussi peut vraiment ĂȘtre utile (on a nos moments hautement philosophiques parfois) et se dire que rrrrrhhaaaaaaa, on n’a jamais fait ses bagages en se prenant autant la tĂȘte!! Un bagage, c’est juste un bagage! C’est quoi ce truc ?! On veut seulement des vacances nous, c’est tout. Se barrer, vivre notre Aventure, quoi. Simple, non??!!

Ben non. Pas si.

Attention, tentative d’explication strange…

Prenons une bouteille d’Orangina et visualisons. Le rĂ©ceptacle, sa forme de poire, son aspect rĂ©guliĂšrement peau d’orangĂ© sur fonds de relative transparence, la petite capsule bleue dentelĂ©e que tu vas bientĂŽt vriller au sommet, tu y es? Et maintenant jetons un Ɠil Ă  l’intĂ©rieur. La couleur fraĂźchement agrume, allant du jaune citronĂ© Ă  l’orange sanguinaire, la solution clairement hĂ©tĂ©rogĂšne et lĂ , sagement sĂ©dimentĂ©e au fonds: LA pulpe.

Rajoutons maintenant Ă  notre Ă©pisode bagages une tournĂ©e d’au revoir largement secouĂ©e: les amis, la famille, les copains…et, de restos traquenards en dĂ©jeuners vegan, de cafĂ©s bien serrĂ©s en soirĂ©e canap’loches, de papotes i-phoniques aux repas de l’Avent, d’Ă©clats de rire en effusions de larmes, ben voilĂ , tels des Orangina, notre PULPE, elle est toute remontĂ©e. En suspension durant une bonne semaine. Puis a fini par retomber, laissant place Ă  une myriade de petites bulles turbulo-pĂ©tillantes et bonne humeureusement pressĂ©es d’ĂȘtre bientĂŽt libĂ©rĂ©es.

Pomp up the volume.

Et décapsule!

 

 

En d’autres termes, j’aurais pu aussi dire:

-les valises sont prĂȘtes

-on a passé un mi-décembre de merde

-Nous sommes désormais trÚs impatients, limite euphoriques

-on n’est plus vraiment lĂ , bien qu on en ait tout l’air

-le compte à rebours est enclenché

 

 

PS: maman steup, t’es pas obligĂ©e d’ĂȘtre toujours la prems Ă  laisser des commentaires Ă  tous mes commentaires, tu sais…Et joyeux NoĂ«l!!! 😉😇😘

 

6 réflexions sur “Shake the pulp!

  1. Prem’s pour le commentaire !! nous aussi c’est le stress et la prise de tĂȘte pour les bagages ! Disons que le petit dernier de 18 mois qui ne porte rien est celui qui pĂšse le plus lourd en affaires !! son lit, sa poussette (on se pose encore la question !), porte bĂ©bĂ©, ses quelques jouets, ses 3 paquets de couches… Je pense qu’en fait on va le laisser lĂ  !!! lol !

    Bon courage, on y est presque !!

    Aimé par 1 personne

    1. C’est clair: plus c petit et plus ça prend de la place!! On vous admire qd mĂȘme pour vos 3 sacs Ă  5. Nous on fait moins les malins…et on croise les doigts pour que tout rentre dans le camping-car! Courage Ă  vous aussi pour les derniĂšres 48 h, et ENJOY aprĂšs !!!
      À bientĂŽt de l’autre cĂŽtĂ© du monde!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s