Trop dure, la vue!

C’est au top de notre mise en valeur, soit en mode crevette cuites (cuits donc, sous l’eau, et passablement rougeauds), que nous débarquons sur « Le Caillou », la Nouvelle Calédonie. Ici, le truc c’est « casse pas la tête ». Concrètement, ça donne à peu près ça: « Alors tu signes MAINTENANT le document de la loc de voiture, et on ira voir APRÈS la dite voiture »….euh….coup d’œil rapide à Antho, rempli de « vas-y, mais vas-y quoi, fais quelque chose!!! »…l’a visiblement pas envie de se casser la tête non plus Anthony…bon, va me falloir un léger temps d’adaptation, je pense…puis je finis par décider que le gars a une bonne bouille (oui, j’assume mes préjugés basiques au faciès), et que cette technique jusque là inconnue trahit davantage un « j’ai bien envie de débaucher tôt aujourd’hui » qu’un « j’ai bien envie de croquer quelques Zoreilles (en l’occurrence 8) aujourd’hui ». Je décide donc que j’aime bien ces coutumes locales, que j’aime bien ce slogan, « casse pas la tête ». Je décide aussi de l’adopter, instantanément et pour un temps indéterminé. Il faut savoir prendre de sages décisions parfois. Et s’adapter aux mœurs endémiques. Et puis croiser les doigts pour la voiture…

Sur le chemin de chez Maud (elle habite Dumbéa, à prononcer comme Dumbo), nous sommes frappés par la végétation, luxuriante. Mentions spéciales aux pins colonnaires si graphiques, aux flamboyants, sortes de mimosas de Constantinople aux  nombreuses fleurs écarlates, et à l’Ibiscus, symbole d’Air Calin, à fleurs rouges également. Et puis le relief, la terre, les îlots, le ciel, la mer. Ici c’est vert, rouge, bleu. Franchement. Partout. Et éclatant.

Plus tard, nous découvrirons aussi l’autre visage du caillou, celui des tags, des détériorations, de la vente d’alcool interdite les week-end, des groupes ethniques (Kanak&Kèaldoche) qui ne semblent pas vraiment se mélanger. Maud nous racontera les tensions du moment, les leaders pro indépendantistes, les enjeux du référendum à venir, le tout sur fond de chute du cours du nickel, principale ressource de l’île…ambiance un peu tendue ici donc, avec le sentiment parfois pour les métros d’être sur la sellette. Mais bon….casse pas la tête!

Notre chez-nous-chez Maud pour ces 4 prochains jours est juste Baowwwmmm!!! située à l’extrémité d’un isthme, à 20 Minutes au Nord de Noumea. On arrive. Ici, c’est la mer, la mer de Corail. La mer à l’Est. C’est beauuuu. « Non, c’est pas de ce côté la vue! » lâche Maud. T’es sûre? La mer à l’Ouest. Ah oui! T’as raison: c’est pire!!!! Magnifique… Nous nous réveillerons donc ces quelques prochains matins dans une carte postale, rien de moins. Ta maison est sublime Maud, très bien pensée, nous nous y sentons vraiment bien, et cette vue…juste à la frontière du réel!!! Merci à toi et Sanaé de nous accueillir si gentiment dans votre paradis et de nous laisser l’accès illimité à la machine à laver !!!😘😘

Pour les enfants, à la maison, l’activité principale consiste à jumper sur le trampoline-vue-sur-mer, accompagnés d’un énorme ballon de gym. Tantôt je te le projette dans ta face, façon Kamea, tantôt je rebondis sur le ballon qui lui-même rebondit, tantôt je saute par dessus, exécutant des figures improbables, tantôt je lui fais franchir la clôture, celle du molosse qui attend sagement son heure, tapi juste derrière. Bref: activité parfaitement adaptée au climat chaud (32) et lourd de l’endroit, il va sans dire…

Heureusement, l’école a repris (finies les vacances 😜!!!)…et rien de tel pour se rafraîchir à l’ombre, reprendre ses esprits! Pour Auguste, au menu: français (dictées majoritairement), maths et anglais. Pour Eliot, anglais essentiellement (un tout spécial grand Merci à Mme Arboin, qui prend la peine d’envoyer les cours par mail à Eliot chaque semaine!) agrémenté d’un peu de maths, d’espagnol, et de beaucoup, beaucoup de lectures.

Et pour les 2, une bonne dose de géographie, sciences, art, EPS et histoire au travers de nos aventures quotidiennes. Comment ça, y a pas les neustons au programme? Ni le snorkeling ou les sculptures Kanaks? Les coraux de feu alors, peut-être? Les popinées…au minimum?! Le centre Tjibaou et son architecture d’une grande élégance (imaginée par Renzo Piano dont nous croisons décidément souvent les œuvres: Centre Pompidou à Paris, the Shard à Londres)? L’îlot Canard et son sentier marin hallllllucinogène? Non??? Rien de tout ça?! Sûr?

Pas grave, on partage un peu quand même:

Pour le sentier marin de l’Îlot Canard, on a un super film GoPro (avec poissons et coraux par milliers, poulpe, tricot rayé, etc) mais pas de débit suffisant pour vous en faire profiter…grrrrr!! On retentera plus tard, enfin si on revient un jour à la civilisation…donc juste quelques clichés de l’after plongée:

Bon allez, il est temps pour moi de vous laisser, on approche de notre prochaine destination: à nous l’Île des Pins!!!

img_0853

2 réflexions sur “Trop dure, la vue!

    1. maud

      Salut Hugo et Sophie que je ne connais pas!!! Je crois que la Calédonie plait pas mal à ton frère, Carine et les enfants…dépaysement garanti c’est sûr, surtout qu’on est en plein été ici!! bye bye.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s