Île des Pins

Et ben voilà: une pure merveille de plus, cette île! J’adore! Un mariage fougueux de Pins colonnaires, palmiers, frangipaniers, et de ces arbustes aux grappes de fleurs immaculées dont il faut absolument que j’arrive a toper le nom, l’ensemble à proximité immédiate de baies enchanteresses, au beau milieu desquelles émergent, deci delà, quelques rochers savamment érodés, et bla blabla…. et blabla-Tiens!! Prends-toi plutôt ça dans les yeux!

Et ça!

Et puis ça!

Et encore ça!

Et aussi ça!

Ça y est? T’as cerné l’île des Pins? T’as aimé? Et la horde de touristes agglutinés autour de nous, tu l’as vue? Non? Normal, on a réservé l’île pour nous seuls! Et t’as relevé la machette de mon pote (1 bon mètre, à la louche) gentiment assis sur son tronc, l’air de rien? (Mais t’inquiète mon chéri, ça va bien se passer…)

En making off, je vais te gratifier d’une petite photo de notre auto-enlisement, limite on abandonne la tong dans 40cm de pure vase mouvante, à la baie des crabes désertée (ceci explique cela), histoire qu’on se rende bien compte aussi que tout n’est pas toujours si facile pour nous autres ici-bas..😉!

img_1240

On manque de preuves par contre au sujet de mon effort soutenu, presque marathonien à la baie de Gadji, pour tenter une plongée que j’imaginais prometteuse, mais qui s’avèrera in fine plus proche du pataugeage désespéré (25 cm d’eau sur les 387 premiers mètres, après chais pas: j’ai abandonné). Idem pour le mâchouillage   de mollet by the corniaud du coin, doublé de multiples sauts, les deux pattes vaseuses en avant, sur mon zoli t-shirt brodé de chez Anthracite (les boules!). C’est ça que de se sacrifier à porter la bouffe dans son sac à dos pour les 3 autres ventres de la tribu…bref: notre nouvelle vie d’aventuriers baroudeurs est éminemment trépidante!

Enfin, on aurait pu filmer les 2 dernières heures de la journée sur la baie de Kuto, fraîchement abandonnée par son flot quasi quotidien de touristes australiens (2500 d’un coup sur une seule et même plage, soit davantage que toute la population de l’île réunie!) déversés là par des mastodontes étonnamment flottants en provenance de Sydney. Mais, pour notre plus grande Chance, la baie de Kuto passé 16h30 redevient enfin elle-même: une longue langue de sable fin déserte et paradisiaque.

La baie de Kuto donc, nous…et la pluie. Mais pas n’importe quelle pluie non, une vraie pluie tropicale, une du genre grosses gouttes bien denses, et pas super motivée pour cesser rapidement. Ça tombe bien, nous non plus! Pis elle est servie à température ambiante, classe! C’est donc dans ce décor que nous avons poursuivi la journée par un peu de natation pour se décrasser (dans les 2 sens du terme!), un premier (il était temps!!) footing océanien avec Eliot (ou le remake de « seuls sur la plage, les pieds dans l’eau, la lilalilalo ») et enfin un super water-délire en famille…Grand moment de notre aventure, un de ceux où l’on se dit que c’est exactement pour vivre ça qu’on est partis. On aurait pu filmer, mais non. On a juste SAVOURÉ.

Question pratique, pour ceux qui sont déjà passés par ici avant nous et pour tous ceux qui passeront après, on livre nos quelques bons plans sur l’île:

-Pour le logement, sur les 5 jours passés sur l’île, on a testé et copieusement approuvé « Nataïwatch », un gîte-camping (case familiale pour nous) bénéficiant du meilleur emplacement (purement subjectif) de l’île, la baie de Kunamera. Simple mais propre et ménage quotidien. Leur table est à tomber: carpaccio de crevette crues, bulimes (escargots endémiques), cerf (ici on prononce le f), filets de caille au lait de coco, langoustes grillées, sushis, thon mi-cuit bardé, savoureux desserts maisons (tarte citron, mousse choc, crème brûlée, etc). Le tout pour un rapport qualité/prix imbattable (3800 CFP le repas=27 euros). Dommage pour le maillot, mais les papilles en redemandent…Nous nous sommes donc auto sustentés en petits déjeuners et déjeuners (riz-maïs-mangues-bananes pour la base) mais nous nous sommes allègrement lâchés sur les dîners, tous au gîte.

-À notre humble avis question transport, inutile de louer une voiture, ou alors, à peine une demie journée, comme nous (tout de même plus facile à 4). Mais l’île est toute petite, les plus beaux spots (de plage, de plongée et de bouledogues) se concentrent sur le Sud, et les gens sont vraiment sympas. Le stop devrait bien fonctionner (rares voitures mais tout le monde se salue). Ou les vélos. À noter: un couple de français que nous venions de rencontrer à peine 3 minutes plus tôt (perdus comme nous), nous voyant en galère en plein achat de bananes chez l habitant (que des gros billets in the pocket et pas de monnaie en face), nous a purement et simplement filé un billet de 1000 (8 euros)! Comme quoi, les français (voyageurs) sont parfois formidables!

« Allez tata!! »… l’aventure continue!!

img_1383

Bisous les zamis, bisous la famille!

😘😘😘😘

5 réflexions sur “Île des Pins

  1. maud

    Les grappes de fleurs blanches, c’est peut-être les bougainvilliers, il y a des épines sur les branches?, mais ils sont plus souvent dans les tons roses ou violets…Bisous et bonne continuation les amis.à très vite.

    J'aime

    1. Non, bougainvilliers on a chez nous (en pot et à l’intérieur bien sûr😉), donc je reconnais bien. Je te montrerai ces jours mais il me semble en avoir vu aussi chez toi ou vers chez toi, souvent utilisé en guise de haie avec les voisins. Des espèces de grandes tiges feuillus avec un bouquet de fleurs blanches au sommet, tu vois?

      J'aime

    1. Bisous à toi et aux futurs parents! Vous n’avez pas trop froid?
      On esssaie de faire un petit face Time dans un peu plus de 2 semaines quand on sera en nouvelle Zélande….la nouvelle caledonie pas top pour le réseau (on peut pas tout avoir!)
      En attendant demande à Pierre de t’installer « whatsapp » sur ton tel: même principe que SMS mais gratuit.
      De gros bisous de nous 4 et plein de soleil.
      ☀️✨😘😘😘😉✨☀️

      J'aime

  2. Andrée Auclair

    Je suis à Thiel jusqu’à mercredi.
    Je lui demanderai à mon retour.
    Pour ce qui est du soleil, nous en avons…mais moins chaud que le vôtre ( entre-8 et – 12) !!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s