Une cigogne parmi les Albatros…

Dunedin, Péninsule d’Otago et sa concentration d’animaux, de tous poils et toutes plumes. À faire en fin d’après-midi, par temps couvert/venteux, juste idéal pour admirer les albatros royaux, seule colonie continentale au monde. C’est encore la période où les petits sont au nid. Allez hop! les parents triment pour leur ramener le fish-food, ça pousse pas tout seul non plus une envergure de presque 3 mètres! Sur la plage en contrebas, y’en a qui se bougent nettement moins: nous surprenons un groupe d’otaries au taquet, en flagrant délit d’atonie décomplexée. À moins que ce ne soit des lions de mer qui attendent bien sagement la livraison de manchots pygmées (ou petits manchots bleus) qui rentrent ici tous les soirs?

Plus tard, le frigo vide, la pluie battante et un mois de pâtes-sauce tomate-parmesan nous pousseront à trouver repas et refuge dans un petit resto de Portobello, produits de la mer frais et joli petit vin du coin, desserts gourmands, tout le monde content.

Repartis dès le lendemain sur le chemin de Christchurch, une halte au Boulders de Moeraki s’impose.

« Une érosion de 60 millions d’années dans le sable des falaises côtières aurait donné cette forme sphérique étrange. Ils se seraient formés à partir des sédiments du fond marin pendant le Paléocène précoce. Il s’agirait de dépôts de calcites autour de noyaux de boue fossilisés »

Voilà pour les géologues.

« Il y a plus d’un millier d’années, les navigateurs maoris ont rejoint la Nouvelle-Zélande en provenance de « Hawaiki », la terre des ancêtres. Un canoë s’est retrouvé isolé lors d’une terrible tempête et s’est échoué sur la côte. Les restes du canoë et les survivants se sont changés en pierre. »

Voilà pour les autres.

Tant que j’y suis, je pique aussi une belle photo, une sans personne, bien loin de notre réalité du moment.

 

Mais ce que je préfère dans ce genre de contexte, c’est m’eloigner à peine de la Z zone bondée, et y découvrir bien égoïstement d’imprévisibles merveilles:

-Une dizaine de dauphins caracolant là dans les vagues, juste au bord du rivage. Les enfants s’approcheront tout près.

img_4940

 

-un Paua Shell (coquillage endémique à la côte Ouest de l’île de sud, considéré comme le plus beau du monde) déposé par la mer et n’attendant que mon passage. Faut-il y voir un signe?

 

Car pendant ce temps là, de l’autre côté du globe, une cigogne déposait elle aussi à ses heureux parents leur livraison de « plus beau du monde »: Bienvenue dans la vie petit Roch!!
img_4991

Et sympa de mettre à rude épreuve la légendaire patience de Tata…😉

Félicitations mon frérot!!!!! Et bravo Marysia!!! Magnifique votre petit 😍!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s