Gobe the Australie

Premier contact avec le Western Australia: Fremantle, Freo pour les intimes, juste au Sud de Perth. Fremantle est une ville artistico-bohème, branchouille et décontract à la fois, open quoi. Le genre d’endroit où tu as in fine l’intime conviction que non décidément, personne ne bosse ici. Les gens y vivent seulement d’amour et d’eau fraîche, ou plutôt de créations et de Créatures (les Little, la bière locale). Fremantle s’est réellement construite autour de sa prison dans les années 1850, à l’époque des convicts, bagnards pour la plupart qui ont eux-mêmes bâti leur future geôle.

Puis le port prospéra durant l’époque de la ruée vers l’Or. La ville garde de ce passé de magnifiques avenues aux façades victoriennes, possédant ainsi un patrimoine architectural qu’on ne rencontre nulle part ailleurs en Australie.

Elle bénéficie par ailleurs d’un des meilleurs taux d’ensoleillement d’Australie. 2 ingrédients qui ont motivé notre choix de villégiature temporaire, et qui font qu’il est plus qu’agréable d’y flâner. D’autant que des sculptures ou œuvres, souvent éphémères, sont disséminées un peu partout de la ville à la plage, façon chasse aux trésors.

Freemantle accueille également un musée maritime et sa pièce maîtresse: le sous-marin. Avec Auguste à bord, et bien que ce soit le second en 2 mois après celui de Sydney, nous n’y couperons pas. Mais, avis aux amateurs, celui-ci est guidé par un vétéran (en chaire et en os) de la seconde guerre mondiale! Il ne servait pas dans un sous-marin mais dans un « bateau médical » nous a-t-il dit, ajoutant que, dans la Navale, il n’existait finalement que 2 type d’engins: « les sous-marins, et les cibles… » Chouette visite.
Sinon, pour fêter cette transition méritée entre 2 séances camping-car (dont une en mode bizut) nous nous sommes accordés un petit plaisir: un appart, un vrai, un avec machine à laver dedans, wifi performant ET gratuit, lits spacieux ET confortables, clim pour nous éventer langoureusement de ses seulement 27 petits degrés, (soit 10 de moins qu’à l’ombre extérieure), et puis aussi cuisine, chambres séparées, couloirs où il est possible de se croiser, terrasse où il est possible de dîner, le tout braqué sur une vue idyllique de la marina, plein Ouest pour les couchers de soleil.

Bref: conditions idéales pour se poser un peu et enclencher une opération commando sur les téléchargement photos et vidéos. Nous profitons, l’occas ne se présentant que rarement. Ceci dit, après 4 jours de ville, ça nous suffit….Et si on s’autorisait un petit désert maintenant?!
Allez, Rapide crochet par Perth et son dépôt Mauï pour y récupérer notre tout nouveau Jim (encore un 6 personnes au lieu du 4 réservé, la Chance!) et hop! nous filons droit vers le Sud-Ouest, région viticole et gastronomique réputée (Ça me rappelle quelque chose…mais quoi??). Tiens, y a bien du monde ici…non mais c’est quoi le bug?! On m’avait vendu du désert moi dans mes bouquins, mes blogs, et mes recherches, mais que nenni! Pas le moindre petit emplacement restant pour poser ses roues de motorhome dans le coin, ça craint!! Après quelques rapides recherches, il s’avère qu’ aujourd’hui c’est dimanche (ah…c’est à dire qu’on ne compte plus vraiment nous) et que demain lundi c’est le 1er mai du Western Australia, bref: long we de 3 jours pour tous et grand beau temps en perspective…mélange redoutable pour qui n’a pas booké! Un peu fébrile soudainement, je me jette sur mon phone et écume tous les campings de la vaste région. En vain…jusqu’à ce que, oh miracle j’en tiens un! étonnamment bien placé pourtant et étonnamment peu cher aussi mais « Cherche pas: réserve! » me souffle ma petite voix intérieure. Docile, j’obéis. En arrivant sur place (Busselton) et en y découvrant la mine liquéfiée de l’hôtesse, je ne tarde pas à comprendre mon erreur: il y a deux « Machintruc Camping » en Australie, et moi, ben j’ai booké le 2ème oui, celui du Queensland, à quelques 8000 km de là. Il est 16h, ça risque de faire un peu juste pour y être avant la nuit. J’engueule intérieurement ma petite voix intérieure puis décide de me liquéfier plus encore que l’hôtesse. Adorable, elle me dégote alors à 10 min de là l’ultime place de tout le Western Australia. Soyez juste gentils de ne pas m’en demander le prix.
Histoire d’amortir quelque peu l’expérience, nous décidons dès l’ouverture du lendemain matin, de fouler les premiers la plus longue jetée de tout l’hémisphère sud, soit 1 841m d’avancée en pleine mer.

Parfait pour réveiller quelques pulsions sous-jacentes de pêcheurs chez tous les hommes de la famille…voilà voilà…vous devinez notre prochaine mission?
Elle est contente Carine…youpi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s