Hamelin Bay

Enfin les australiens ont repris le boulot…pas trop tôt! Ce long week-end de 3 jours signant la fin de la peak saison, nous voilà officiellement en pleine saison creuse de l’état le plus creux de la creuse Australia. Plus personne. Parfait.
Mais, au fait… « l’Australie, génial !!!« , me dis-tu bien souvent, juste avant que je ne te brise ton début de bienheureuse divagation avec une précision d’importance: l’Ouest Australien. « Quoi!!!? Mais pourquoi l’Ouest? Y a rien à l’Ouest!! ». Rien d’hommes oui, et plein de reste. Alors pour ta gouverne, sache par exemple que cet état est celui qui compte le plus grand nombre de parcs nationaux, d’une extraordinaire diversité et géologique et climatique et animale et végétale, et même un (tout petit petit) peu historique si on cherche bien (les aborigènes et leur art rupestre y sont présents depuis 50 000 ans) et autant de découvertes, expériences ou randos prometteuses. De plus, facteur méconnu, cet état aussi est bordé d’une barrière de Corail, le Ningaloo Reef. Bien moins célèbre que sa Grande sœur de l’Est et tant mieux mieux! Elle y est tout autant consacrée par l’UNESCO mais accessible à la nage, elle, et tellement plus préservée de tellement moins de visiteurs…Pis entre nous, depuis la Calédonie, on aurait tendance à privilégier la qualité à la quantité, question coraux, vois-tu. Campeurs mais néanmoins fines bouches les Martin. Après y a plein d’autres raisons encore mais patience patience tu verras…
En attendant, après l’expérience Busselton et un petit arrêt à Margaret River pour l’achat de nectars locaux (Cape Mentelle), nous posons Jim pendant 3 jours sur une plage de bout du monde dénichée au fil de mes lectures de blogs, j’ai nommé Hamelin Bay. Pas de wifi. Pas de tel. 3 jours de régime sec plage, pêche et coquillages: Les garçons assouvissent leurs instincts de pêcheurs pendant que moi, faisant mine de m’extasier sur « chacune de » leurs prises (2 Australian Herrings juvéniles et un Poisson Nageant Non Identifié) je foule seule au monde l’interminable plage pour y cueillir les plus beaux spécimens de coquillage australs.

C’est aussi sur cette plage que Sting Ray géantes et raies aigles tachetées, habitantes de la Bay, viennent régulièrement patrouiller à quelques mètres du rivage. Majestueuses, elles volent vers nous…nous échangerons crevettes (les restes des appâts) contre caresses. Juste Énorme.


Auguste et moi aurons aussi droit aux dauphins lors de notre promenade trop matinale du petit matin suivant. 1 aileron puis 2 puis 5 ou 6! À sauter et à caracoler à 6/8 mètres de nous. Tellement gnangnan ok, mais tellement géant!!!
C’est tout ça Hamelin Bay, et c’est à partir de ce coin là que nous avons perdu Antho…veut plus partir de là mon chéri: « The power of the cane à pêche » a eu raison de sa raison…
Priez pour nous, pauvres pêcheurs 😉

2 réflexions sur “Hamelin Bay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s