Les Kimberley: encore!

Lors de mes recherches passées ayant pour thème (inépuisable) « à la recherche du meilleur voyage à venir », j’étais tombée instantanément amoureuse, via écran interposé, de ces photos des Bungles Bungles dans le Purnululu National Park au Sud de Kununurra. Souvent comparées à des ruches striées de noir et d’ocre, ces formations sont restées très longtemps (quelques millions d’années) ultra-confidentielles. Connues seulement par la poignée d’aborigènes qui y vivaient, elles ne furent découvertes de l’Australie elle-même qu’en 1983 (hier!!) lors d’un survol inopiné des lieux par une équipe de tournage en quête du cadre parfait. Terra incognita jusqu’alors… proprement incroyable!!! L’histoire ne dit pas si ce cadre Abasourdissant leur a convenu, mais toujours est-il que le site, on le comprend, a été rapidement listé au Patrimoine Mondial.
Pour y accéder, pas de route goudronnée mais 60km de piste. Idem à l’intérieur, 4WD obligé. Fermé au moins 6 mois par an durant toute la saison du Wet, le parc ne rouvre qu’en avril. Ou en mai, c’est selon. Pas à l’abri non plus d’une fermeture juste après l’ouverture, c’est selon. Tu ne programmes pas les Bungles, vois-tu, tu fais juste selon. N’ayant pas ce luxe à disposition, nous nous offrons sa version flash et moins aléatoire: l’hélico. Il fait beau, il fait chaud, et ce que nous voyons de là-haut nous ancre encore davantage dans une collégiale béatitude contemplative. Toi. Nous. Là et ensemble. À admirer un site que bien peu d’yeux avant les nôtres ont eu la chance d’accrocher…la magie des Bungles (et de l’hélico pour certains) opère… de quoi nous donner une furieuuuuuuse envie de récidiver un jour dans les Kimberley, par la piste (la mythique Gibb River Road) et beaucoup plus longtemps. L’avenir nous réservera ce qu’il pourra.

Forts d’une bonne avance sur programme, nous nous rendons au Lac Argyle, 300km plus loin, la plus grande retenue d’eau australienne, habitât de crocodiles d’eau douce, pythons et tortues. Un lac dans un canyon… à moins que ce ne soit l’inverse. La route scénique à elle seule vaut le déplacement, quant à l’arrivée aux abords…plus de mots tellement c’est beau. Dire que ce lieu faisait partie de mes spots optionnels et non incontournables …louper ça?! J’ préfère pas y penser.

Au Argyle Lake, L’essentiel de ton activité consiste à admirer la vue. J’admire la vue au lever du soleil, j’admire la vue au coucher du soleil, j’admire la vue par ciel chargé, j’admire la vue par ciel dégagé, j’admire la vue depuis l’Infinity Pool (la bien nommée), j’admire la vue en déjeunant, j’admire la vie en lessivant, j’admire la vue en randonnant (et j’admire un serpent en même temps), j’admire la vue moi toute seule, j’admire la vue nous tous ensemble, j’admire la vue avec Ingrid et Georges, j’admire la vue de ce côté, j’admire la vue de l’autre côté, etc etc. Ce coin est vraiment admirable.

C’est ainsi et en toutes beautés que s’achève notre traversée des Kimberley, qui marque aussi la fin de notre traversée du Western Australia. Demain on change d’état (Northen Territoy) et de fuseau horaire (+1h30). Gloups de quitter même symboliquement cette si vaste région (1/3 de toute l’Australie) que nous avons plus qu’adorée et dont nous savons déjà qu’elle sera certainement sans équivalent dans la
Démesure, l’Immensité, la Virginité, la Solitude et la Liberté…et la Dangerosité peut-être un peu aussi 😉

Quelle chance vous avez, vous qui ne l’avez pas encore explorée!

2 réflexions sur “Les Kimberley: encore!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s