Cyclone or not cyclone?

Katherine, Northern Territory (Territoires du Nord), ville aborigène du Top End au carrefour de Darwin au Nord (320 km), Alice Springs au Sud (1200 km), Kununurra à l’Ouest (550 km) et Cairns à l’Est 2500km). Katherine et sa « School of the Air » (Ecole-radio pour les enfants de l’outback). Fermée. Sa galerie d’art aborigène. Fermée aussi. Définitivement. Son camping Big 4. Closed Road. Son « expérience culturelle aborigène » ouverte 7/7j d’avril à octobre. Mais fermée. Alors…comment dire? Katherine n’est pas franchement la ville la plus attrayante ou brillante touristiquement parlant, Katherine ne respire pas non plus la pleine santé ni économique ni tout court. Mais qu’importe, ou tant mieux, Katherine est véritable: le vrai décor de l’outback, la vraie vie d’ici, les vrais gens du bush. Bruts et sans chichis. L’Australie profonde. Et nous qui avons pris des couleurs et oublié de croiser un coiffeur depuis plus de 4 mois (affute tes lames, Elise!!!), nous nous fondons sans trop de mal à la population locale ;-).


Mais Katherine c’est aussi la porte d’entrée vers le Nitmiluk National Park et ses 13 gorges à faire en canoë, ou vers les Edith Falls, ces chutes d’eau sur 3 bassins à faire en randonnée (mais sans baignade par contre, les FreshWater Crocodiles étaient là les premiers).


Là maintenant, il est midi et 32 lourds degrés. Nous commençons par visiter Edith et en entamons l’ascension quand un local nous interpelle: « vous allez où après? Darwin? » « Ben oui, d’ici 2 ou 3 jours », que je lui dis. « Fuyez! Y a alerte au cyclone sur Darwin. Et même ici (à 250km), on va ramasser cher ».
Ça, c’est fait.
Je remercie poliment le monsieur de m’avoir gâcher la suite de mon périple et me retourne vers le reste de la troupe:
-Antho, patraque depuis le matin, met tout sur le dos du cyclone. Il doit la sentir venir la dépression dit-il, comme Michou. Parfait, nous aurons donc notre boussole à cyclone: si ça se met à déconner, c’est qu’on est trop près ;-).
-Eliot veut direct sur le champ partir illico pour Darwin. Non mais voir un cyclone, un vrai, et p’t’être même un œil de cyclone, t’imagines pas le Kiff Ultime?!!!!
-Auguste s’en fout un peu, le nez penché au-dessus de l’eau. Lui ce qu’il veut, c’est trouver du croco. Et du gros!!
Et moi, bah je me lance dans une sorte de négo intérieure avec Frances (futur nom de notre futur cyclone): « Ok j’veux bien te laisser Darwin, mais tu me laisses Kakadu (National Park, 150km de Darwin). J’pars pas d’ici sans mon Salty moi, oh! Et j’en veux un sauvage, pas un apprivoisé/encagé qui fait le beau dans un pauvre zoo, compris! » (Salty= crocodile qui se moque de la salinité de la flotte: mer, rivière ou marais, il aime tout. Et tous. Accessoirement).

Bon bref voilà y a plus qu’à. La stratégie est de filer fissa dans le Nord avant l’arrivée de Frances. Et si possible d’en repartir aussi. Faut pas traîner ici. Nous tirons donc un trait sur les Katherine Gorges, probablement impraticables de toutes façons étant donné le niveau d’eau encore très haut, le nombre de routes fermées et la météo en train de virer, et traçons droit sur le Kakadu, emportant avec nous une toile grigri colorée, histoire de nous attirer les bonnes grâces de Namarrgon. Oui, Namarrgon. Abori God Lighting Man si tu préfères, dieu de la foudre local quoi. Suis sûre qu’il doit bien s’occuper du vent aussi de temps en temps…

IMG_1468

4 réflexions sur “Cyclone or not cyclone?

  1. Auclair Andrée

    Il faut bien finir le séjour en beauté !!!!
    Paysages sauvages et magnifiques!
    Les cyclones , Carine en a déjà vécu deux…. sans s’affoler. ( aux États Unis et à la Réunion). Mais enfin, il vaut mieux être prudents. Heureusement , je vois qu’ Anthony est un excellent baromètre pour fuir quand il est encore temps!
    J’ espère que Jim résistera aux tourbillons.
    Eliot me racontera l’alerte cyclonique et Auguste la vie des crocodiles.
    J’ attends les consignes pour votre retour .
    Bisous à tous.
    Mamithé

    Aimé par 1 personne

    1. Ben oui maman, les cyclones et moi ont se connaît bien…les points communs, ça rapproche!
      Ce voyage est tellement Génial, c’est une magnifique expérience de vie condensée.
      On profite à fond de nos derniers 10 jours, avec la hâte de vous retrouver… et la hâte de recommencer!!!

      J'aime

  2. Sophie et hugo

    Un de mes amis vient de poster la meme photo que vous du nitmiluk park, j’ai tout de suite fait le rapprochement ;-))) vous y etiez au même moment. C’est un ami australien avec qui j’ai bossé à Lyon qq mois.
    Allez, on vous embrasse bien fort, Clélia et David arrivent demain pour un week-end lyonnais. Ca va chasser des oeufs de Pâques dans l’impasse ;-)))

    J'aime

    1. Excellent! Tu sais ce qu’il fait après?
      Pour nous c’est la dernière ligne droite (c’est le cas de le dire!!!) avec la Stuart Highway jusqu’à Uluru. On se régale!
      On vous fait une grosse bise à tous, et bonne chasse!!!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s