Maui (Big) Jim

Eh bien voilà, nous y sommes: LE chapître camping-car… Alors, commençons par couper court à toutes vos illusions: NON le camping-car en soi n’est pas un vieux fantasme personnel. NON, nous n’avons pas hâte de vider les eaux grises, recharger le gaz, les batteries, se cogner la vaisselle à la main, la douche-jeton de 6 minutes chrono dans les sanitaires collectifs des campings, le linge dans la rivière et nous en mode Tétris et NON, aucun de nous n’a encore jamais tenté l’Expérience camping-car. Pire : On les a largement raillés dans notre jeunesse, les camping-caristes. Mea culpa. Leur petit coté Bidochon aussi. Mea culpa again. A notre tour d’en être, ça nous apprendra. Mais OUI, c’est bien pratique quand tu y réfléchis, un camping-car. Pas besoin de chercher chaque soir une chambre dispo pour 4 (même que t’auras beau chercher dans le no man’s land, quand y’a pas y’a pas), tu peux dénicher de véritables spots de roi du monde si tu parviens à amadouer les gentils rangers, pas de bagages à faire/défaire/refaire, et une cuisine à demeure, ce qui présente le double avantage de ne pas trop grever ton budget alimentaire, et de cuisiner sans ceci ni cela si tu veux. Et même si tu veux pas d’ailleurs. En plus, accessoirement, un camping-car ça roule, ça te suit partout!! Si si. Alors, c’est-y pas formidable, sur le papier, un camping-car?!!!

En attendant, hormis un petit mois à se la péter en Nouvelle Calédonie version voiture de loc+lodges, gites, tribus, maison, et quelques jours de répis à Freemantle (Australie) dans un appart avec une vraie machine à laver dedans, le très gros de notre périple se fera avec cet…engin. Alors, puisque nous devons, par la force des choses, devenir intimes lui et nous, nous lui avons donné un petit nom sympa: Jim. C’est bien Jim comme prénom. Surtout quand on s’appelle Maui (on a un métier tout de même). C’est pas pire que Bobby, Jim. Pis ça sent le monoï Jim, la peau dorée, le sable, le surf, le soleil, le… Bref. Jim. Big Jim. Et là me pète dans la tête l’image lointainement enfouie de ma vielle panoplie de « Barbie camping-car » (Car Oui, j’ai eu ma période Barbie. Dingue). Elle donc, si parfaite, avec sa jolie petite famille parfaite sur la route des vacances parfaites…. AAaaaarrrgghhh!! Mais…et si…et si c’était donc ça??? Et si ça venait de là, tout ça??!!!

Bon finalement si alors…tout compte fait…..c’est p’t’être bien un vieux fantasme personnel, le coup du camping-car…

En vrai et en 2017, voilà la tête qu’il aura, le fantasme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s